Actualité

La part des femmes dans les conseils municipaux et les conseils intercommunaux

Publié le 04/09/2020

Le service statistique ministériel de la DGCL publie une étude sur la part des femmes dans les conseils municipaux (Bulletin d'Information Statistique n°145) et une étude sur la part des femmes dans les conseils intercommunaux (Bulletin d'Information Statistique, BIS n°146).

Part des femmes dans les conseils municipaux

Selon cette étude :

  • la proportion de femmes dans les conseils municipaux (maires, adjoints, conseillers sans fonction) augmente et atteint 42,4% au lendemain des élections municipales de 2020 (contre 39,9% à la fin du mandat précédent) ;
  • 1 000 communes de plus sont dirigées par une femme depuis les élections, ce qui porte la proportion de femmes parmi les maires à 19,8% ;
  • plus on s'éloigne de la fonction de maire, plus le poste est occupé par une femme : 33,3% de femmes parmi les 1ers adjoints, 42,2% parmi les 2èmes adjoints, etc. ;
  • avant comme après les élections, les femmes dirigent plus souvent des communes rurales (20,3%) que des communes urbaines (18,0%) ;
  • les dernières élections n'ont pas bouleversé les disparités géographiques. La proportion de femmes parmi les maires reste faible en Corse et en Martinique. Elle diminue en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne, en Guadeloupe et en Corse. Elle reste élevée dans l'Yonne et dans le Cher et augmente fortement à La Réunion, où elle était très faible avant les élections, et en Vendée.

Part des femmes dans les conseils intercommunaux

Selon cette étude :
?
  • La part des femmes dans les conseils communautaires a augmenté de 4,4 points lors des élections de 2020, et atteint désormais 35,8 % ;
  • Plus on s'éloigne de la fonction de président, plus les fonctions sont occupées par des femmes (cf. graphique) ;
  • Les femmes sont plus nombreuses à présider des petits EPCI que des grands : 12,5 % de femmes présidentes d'EPCI de moins de 15 000 habitants et 8,7 % pour les EPCI de 100 000 à 300 000 habitants ;
  • La proportion de femmes parmi les conseillers communautaires reste faible dans le nord et dans l'est du pays, et en Corse, seule région où elle diminue. Elle augmente, en revanche, fortement dans les Pays-de-la-Loire et reste élevée dans les DOM.